Tout sur hawaii
 
  Page d'accueil
  Contact
  Livre d'or
  sondage
  comentaire
Contact
Ton adresse e-mail:
Ton nom:
Titre:
Ton message:
heure  
   
Publicité  
   
les langues  
  La langue autochtone d'Hawaï est l'hawaïen appelé ‘Ōlelo Hawai‘i, une langue polynésienne de la famille austronésienne étroitement reliée au marquisien, proche du tahitien et du māori. Au recensement de 1970, quelque 17 000 insulaires avaient indiqué avoir encore l'hawaïen comme la langue parlée au foyer lorsqu'ils étaient enfants. En 1990, ils étaient moins de 1 000. Aujourd’hui, seules les personnes âgées de plus de 60 ans et les habitants de l’île Niihau (230 personnes) parlent encore l'hawaïen. L'île de Niihau est une propriété privée dont les propriétaires n'y admettent que les habitants de l'île, les anciens résidents et les descendants des ancêtres hawaïens ; les insulaires y parlent une variante dialectale de l’hawaïen.

73,3% des Hawaïens parlent l'anglais comme langue maternelle. Ce sont, dans l'ordre, l'île d'Oahu, puis celle d'Hawaï, suivies des îles Molokai, Lanai, Kahoolawe et Maui, qui sont les plus anglicisées. Les îles situées au nord-ouest (Niihau, Kauai) comptent moins (ou pas) d'anglophones. L'île d'Oahu est celle qui compte aussi le plus grand nombre de langues immigrantes, notamment le chinois et le japonais.

Les autres langues sont, outre les langues polynésiennes (7,9%), le filipino (5,7%), le japonais (4,9%), le chinois (2,9%), l'espagnol (1,6%) et le coréen (1,6%). Les Hawaïens qui utilisent encore ces langues immigrantes sont ceux de la première et de la deuxième génération ; ceux de la troisième génération ont généralement abandonné la langue de leurs ancêtres. Selon le contexte, les Kamaaina (ceux de n'importe quelle origine qui sont nés et élevés à Hawaï) parlent soit un anglais qui ressemble à celui des autres citoyens américains, soit le Hawaiian Pidgin, créole (créole (linguistique)) basé sur l'anglais et comportant des emprunts à l'hawaiien comme aux nombreuses langues parlées par des vagues successives d'immigrants.
 
histoire  
  / 2 000 ans. Il y a 5 000 ans (IIIe millénaire av. J.-C.), des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taiwan. Vers le IIe millénaire av. J.-C., des migrations ont lieu de Taiwan vers les Philippines. De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Célèbes et Timor et de là, les autres îles de l'archipel indonésien. Vers le XVe siècle av. J.-C., un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guinée et au delà, les îles du Pacifique. Les Austronésiens sont sans doute les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité.

Article détaillé : Peuplement de l'Océanie.
Malgré des contacts sporadiques avec les autres Polynésiens, cette société vécut dans un important et long isolement. Pendant la majeure partie de leur histoire, les îles Hawaii furent gouvernées indépendamment par des monarques locaux, les ali‘i. Découvertes en 1527 par des Espagnols que les indigènes massacrèrent, les îles Hawaii furent ensuite explorées par Juan Gaetano en 1555, puis en 1567 par le navigateur espagnol Álvaro de Mendaña qui précisera la position des îles. Viendra ensuite James Cook en 1778 qui les baptisa îles Sandwich en l'honneur du 4e comte de Sandwich (mais il est possible que ce ne fût pas le 1er Européen, des hommes du Liefde notamment ayant déserté en 1599 dans des îles du Pacifique dont on pense aujourd'hui qu'il s'agit d'Hawaii). Après une période de conflit qui débuta en 1795, le souverain de l'île d'Hawaii, Kamehameha Ier unifia en 1810 pour la première fois sous son sceptre toutes les royaumes insulaires de l'archipel. Ce royaume unifié se développa et fut internationalement reconnu, notamment grâce à la protection bienveillante britannique (d'où son drapeau actuel). La dynastie des Kamehameha règna sur l'archipel jusqu'en 1872. Après le règne court du roi Lunalilo (1873-1874), le royaume passait ensuite à la Maison des Kalākaua. L'influence prépondérante des Américains, majoritairement le fruitier Dole Fruit Company (planteurs, commerçants), conduisit in fine à la déposition de la dernière reine par un coup d'État en 1893 et l'instauration d'un Gouvernement provisoire. En 1894, la protection toujours plus renforcée des Américains sur l'archipel, conduisit à la proclamation d'une République de Hawaii, véritable république bananière. Celle-ci finira par être annexée au territoire américain le 7 juillet 1898 avec le statut de territoire de Hawaii. C'est d'ailleurs le seul État américain à avoir été dirigé par un monarque et à disposer d'un palais royal.

L'archipel a notamment été impliqué dans la Seconde Guerre mondiale lors de l'attaque de la base navale de Pearl Harbor par l'aviation japonaise le 7 décembre 1941.

 
geographie  
  Article détaillé : Archipel d'Hawaii.
Parmi les 50 États américains, Hawaii est :

l'État le plus méridional (le seul situé sous les tropiques, à la latitude du Mexique central),
le seul des États-Unis, à ne pas faire partie du continent américain,
le seul des États-Unis, avec l'Alaska, à n'être limitrophe d'aucun des 49 autres membres de l'Union.
D'une superficie totale de 16 760 km², Hawaii est peuplé de 1 211 537 habitants (2000).

Le gouvernement de Hawaii reconnaît deux langues officielles depuis 1978 : l'anglais et l'hawaïen. Bien que ce dernier soit menacé d'extinction, il est enseigné et des mesures de protection sont en place. C'est la seule langue vernaculaire aux États-Unis d'Amérique à avoir caractère officiel.

La capitale et plus grand ville de l'État de Hawaii est Honolulu, située sur l'île d'Oahu.
 
politique  
  Hawai est un État de tradition démocrate.

Il participe aux élections présidentielles depuis 1960 mais seuls Richard Nixon en 1972 et Ronald Reagan en 1984 ont emporté l'État pour le compte des républicains.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, le candidat démocrate John Kerry l'a emporté avec 54,01 % des voix contre 45,26 % au président et candidat républicain George W. Bush.

Depuis 2002, le gouverneur de l'État est la républicaine Linda Lingle, réélue en 2006.

Au niveau local, lors de la législature 2007-2008, la chambre basse (51 sièges) est composée de 43 élus démocrates et de 8 élus républicains et le sénat (25 sièges) de 20 démocrates et de 5 républicains.

Au niveau fédéral, les deux sénateurs de l'Union sont les démocrates Daniel Akaka et Daniel Inouye, et deux autres démocrates représentent l'État à la chambre des représentants : Ed Case et Neil Abercrombie.
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (7 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=